La mesure fiscale “phare” du président Macron est désormais calée. Le ministre des comptes publiques, Gérald Darmanin, a précisé ce mercredi au Monde les niveaux de revenus qui permettront d’être progressivement exonérés de taxe d’habitation à compter de l’an prochain.

Seront concernés par ce cadeau fiscal, les contribuables dont le revenu annuel ne dépasse pas 30.000 euros par an (soit 27.000 euros de revenu fiscal de référence) pour un célibataire, et 48.000 euros (soit 43.000 euros de revenu fiscal de référence) pour un couple. Pour un couple avec un enfant, ce seuil d’exonération sera de 54.000 euros (soit 49.000 euros de revenu fiscal de référence).

Rappelons que cette exonération se déroulera en trois étapes. Les contribuables concernés bénéficieront, dès l’an prochain, d’une baisse du tiers de leur taxe d’habitation, jusqu’à son extinction complète en 2020.